Eugene Atget, père de la photographie moderne à Paris



Il est pour moi le photographe emblématique de Paris. Ses photographies sont si précises et neutres qu'elle en deviennent pour moi le témoignage unique et poétique d'un Paris idéal perdu.


Jean Eugène Atget est né le 12 Février 1857 à Libourne dans le Sud Ouest de la France.

Fils d'artisans de la banlieue Parisienne, il meurt le 4 Aout 1927 à Paris.

Photographe Français, il est principalement connu pour ses photographies documentaires sur le Paris de la fin du XIXe et du début du XXe siècle.


Après diverses tentatives artistiques (comédie, peinture...), il s'essaie à partir de 1890 à la photographie.

Il comprend vite que les peintres, architectes et artisans ont besoin de documentation: il commence à photographier des paysages, des arbres et des plantes, avec l'intention de réunir une collection documentaire à leur destination.

Vers 1897, il se lance dans une entreprise de photographie exhaustive des vues de Paris. Sa clientèle évolue : Atget s'adresse désormais prioritairement aux amateurs de l'histoire de Paris et aux institutions culturelles (bibliothèques, musées…). Ces institutions sont alors en train de rassembler d'importants fonds photographiques documentaires, notamment sur les monuments de Paris et achèteront au photographe des milliers de clichés.

Eugène Atget organise ses photographies en cinq séries:


La première, « Paysages documents » est issue de sa recherche de documentation pour les peintres. Elle rassemble des études d'arbres, de parcs ( ici, le parc de Sceaux).




La deuxième est consacrée aux environs de Paris. Un temps ou Montreuil ou Montmarte étaient considérés comme des villages avec des cabanes en bois.





La troisième, la plus célèbre, est intitulée « Paris Pittoresque » et comprend 900 photographies. Elle comporte plusieurs sous-séries,

-« Petits métiers de Paris », condamnés à disparaître .




- Les devantures des boutiques (il vend ses tirages aux commerçants pour une somme modique).





La quatrième série, « Art dans le Vieux Paris » consiste en des collections de portes, d'escaliers, de heurtoirs, pris frontalement et systématiquement de 1898 à 1927.




La dernière série, intitulée « Topographie du Vieux Paris » est réalisée entre 1906 et 1915 :

Atget photographie systématiquement chaque arrondissement pour répondre aux besoins des fichiers topographiques de la Bibliothèque historique de la ville de Paris.






Atget est le photographe incontestable du vieux Paris, qui m'inspire tant et un peu plus chaque jour.


J'espère que vous avez eu plaisir à découvrir le travail d'Eugène Atget si vous ne le connaissiez pas.

N'hésitez pas à me laisser un commentaire sur vos impressions:

Like or not like?

Agy Rev toujours, et c'est grâce à vous.

Merci.